Jour 43, pluie mais motivé…


Carnet de voyage... / dimanche, mai 13th, 2018
Vous aimez ? Partagez.

Turquie
Bon, pire choix d’hôtel pour Erzurum, y a pas, heureusement, c’est pas cher (c’était le but, car en Turquie les hôtels sont souvent chers !). Ce matin, je me réveille tôt, vu l’habitude prise en Iran avec ce décalage horaire de 2 h 30 minutes, enfin, c’est le muezzin qui me réveille tôt, je pense au lever du soleil. Il chante fort et faux, le co… religionnaire. Les oiseaux commencent juste après.

Mauvaise surprise, mon casque est encore trempé, en fait, je l’avais accroché au robinet du radiateur, qui s’est mis à fuir toute la nuit. J’essaye de trouver un sèche-cheveux, sans succès. La réception est vide et la porte de l’hôtel est fermée à clef, impossible de sortir. Bonjour la sécurité… Je comprends mieux le paiement d’avance et la restitution du passeport la veille au soir.

Dans les chambres voisines, je pique des serviettes que je bourre dans mon casque pour essayer de faire sécher les mousses. Je ne peux pas rouler sans casque, donc, je mettrai ma cagoule FNLC.
Je pars sans avoir vu quiconque, en direction de Erzincan, plein ouest, le soleil dans le dos pour quelques minutes. La pluie commence sitôt la ville traversée, et ne va pas me lâcher. En plus, le froid est bien plus marqué que hier.

Pour aller vers le nord-ouest, la technique est simple, on va d’abord tout droit sur le plat, puis, on remonte une rivière qui descend, on passe un col (genre 2200 m dans ce coin), on descend une rivière qui… Euh, descend, pour arriver sur un plat et on recommence. Et tout ça sous la pluie.

Je m’arrête dans une station pour faire une pause (thé), c’est plein de Jendarma en manœuvre ou autre, car ils ont leurs AK-47 et un tas de matériel (qui n’est pas des pelles et des seaux de plage) qui déborde de leur blindé… Mêmes questions que d’habitude, au selfie près. Ça fait drôle, d’ailleurs, de voir des jeunes sans portable.

Un peu plus tard, dans la descente de la dernière rivière sur notre chemin, la pluie se calme un peu, puis disparaît, mais en laissant les nuages bas, ça peut servir.

Depuis Erzincan, Bolu où j’avais trouvé par hasard un hôtel pas mal, se trouve à 780 km. C’est le moment de décider quoi faire. En accord avec moi-même, et en voyant l’amélioration de la météo, je décide de tenter. Première étape, Merziphon, à 541 km…

Sous ce panneau, je fais une pause biscuits LU (copie turque), chocolat aux pignons, et anti-thé (si vous n’avez pas compris, la pause anti-thé se fait en s’approchant d’un arbre adapté à cet usage).
La bande de pompistes de la station PET un peu avant Amasya. Pause thé turc (c’est le même qu’en Iran). Ça rigole et ça se traite de pechmerga, mais sans oublier de regarder alentour… Je reviendrai sur cette remarque dans un article post road-trip.
Arrivé à Merziphon, je retrouve la route prise à l’aller, mais dans l’autre sens. Là, il fait carrément beau et c’est le début de l’après-midi. Cap sur Bolu, je pense pouvoir retrouver l’hôtel, et j’espère qu’il n’est pas full booked.

Je vous ai dit qu’il faisait beau ? Ha oui.

Ça va faire une journée à 4 pleins au final. Dans la petite vallée au fond, je vais croiser le point d’eau où j’avais bu mon premier thé au samovar de ce road-trip avec Ogun. Je klaxonne, je vois plein de camions, l’arbre, le point d’eau… Bâ ça va trop vite et pour une fois, le terre-plain central a des barrières, fossés et compagnie…

Les derniers kilomètres en approchant de Bolu sont longs, longs… Mais je finis par entrer dans la ville et là, pas moyen de retrouver l’hôtel du trajet aller. La ville me parait bien plus grande abordée par l’est, et très différente, à tel point que je me demande si c’est bien ici…

Bâ oui, c’est bien certain. Je consulte la base Maps.me et je vois une pansiyon bien cotée. L’entrée est bizarre mais tout est propre, il y a un parc (presque) fermé et le WiFi.

Douche, balade en ville pour le dîner, je repère la banque recommandée pour faire du change demain matin.

Blog, dodo, à demain.

Carnet de voyage complet.

2 réponses à « Jour 43, pluie mais motivé… »

  1. coucou
    cette fois c’est le retour
    quelles impressions ?
    plus que……..km?
    et quel plat préféré penses tu manger à l arrivée?
    cela doit être le genre de questions que l on peut se poser
    après une longue absence si loin de chez soi !!!!!
    bon retour
    biz
    corinne et jacky

Répondre à lalloz corinne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *