Jour 15, quel bazar, Téhéran !


Carnet de voyage... / dimanche, avril 15th, 2018
Vous aimez ? Partagez.

Iran
Dans le courant de la nuit, j’entends tomber la pluie… Assez fort, tant mieux, demain, il n’y a pas à rouler. Départ matinal (10h00) pour le bazar de Téhéran. Je prends le métro avec Jean-Claude, un peu moins d’une heure de trajet, j’ai un guide, j’en profite pour remplir mon carnet à spirale avec quelques mots de farsi et quelques conseils (par exemple ne pas faire le pouce comme sur FB à quelqu’un, cela a le même sens que chez nous quand on utilise le majeur, c’est peut-être pour ça que FB est hors la loi ici ?)
Résultat de recherche d'images pour "pouce fb"
Le métro est superbe, il n’a pas l’odeur indéfinissable de celui de Paris, il est propre et bien conçu. Dans notre wagon, uniquement des hommes, ce sont les travailleurs et marchands du bazar, les wagons réservés aux femmes sont à l’avant et à l’arrière.
Sinon, bâ malgré l’absence de soleil, voyez ces couleurs… Voyez ces tapis… Voyez ces palais… Voyez ces jardins…
Et voyez cette table dans un restaurant traditionnel… Tout cela est succulent et porte des noms qui sont encore des secrets pour moi. Accompagné de dough (se prononce dour), c’est le Picon local, Christian, un peu moins festif que le nôtre, ça c’est sûr, c’est comme faire la fiesta avec du Yop… Sans sucre.

Après ce repas, visite du palais de Golestan, où les divers shahs ont vécu et administré, dont Mozafar-al din Shah, celui qui m’a en partie inspiré ce voyage en venant prendre les eaux dans ma ville natale de Contrexéville au début du siècle dernier.

Salon entièrement recouvert de mosaïque de miroirs, c’est pratique pour faire des selfies en morceaux…

Une petite excursion en métro pour rejoindre la rue Elqelab (rue de la Révolution, ex-rue Shah Reza) où il y a quelques années, ont habité certaines personnes… Des immeubles au hasard, le renouveau urbain ayant fait son œuvre, on ne sait jamais, tu en reconnais un ?


Nous continuons vers le nord, par la ligne 1 direction Tajrish.

Le pont de Tab’iat ou pont de la Nature, une réalisation exceptionnelle de Leila Araghian, architecte iranienne, un parc arboré de 8 km de long, participant à la dépollution de la ville, qui en a bien besoin, malgré une évidente volonté de progrès. Les Téhéranis s’y rendent en masse et profitent de cet espace hors du commun.
Deux dangereux Iraniens, je les prends en photo au cas où, on ne sait jamais.

C’est l’heure de la sortie des bureaux, l’autoroute urbaine se transforme en parking…


Une image de Téhéran loin des caricatures, une cité dynamique, jeune, pleine d’innovation, qui garde son noyau traditionnel de ville d’Orient, d’Asie, de désert et d’histoire, dont l’administration municipale est aux prises avec les problèmes du passage à la modernité et les contradictions que cela implique.
Le parc évoque aussi l’Iran antique, sa tradition littéraire avec la statue de Rostam, un des héros du Livre des Rois, épopée iranienne.

Le pain sangak (caillou), cuit sur un lit de cailloux, au moment où tu le commandes, et livré tout chaud quelques minutes plus tard, à toi de le débarrasser des cailloux qui restent collés sans te brûler. J’ai dit cailloux ?


Lili prépare un repas iranien pour ce soir. Il l’accompagnera a merveille.

À demain pour une nouvelle journée de repos.

Carnet de voyage complet.

5 réponses à « Jour 15, quel bazar, Téhéran ! »

  1. wahou ! quelles assiettes !
    quelques petites recettes persanes trouveraient-elles place dans le carnet à spirale ?
    … pour plus tard !
    Profite bien Fifi

    1. Bâ alors Lili emporte en France des herbes spéciales, je crois que si tu trouves du sumac, tu peux faire des nimrou (avec le « r » Berrichon) avec des œufs…

  2. Ce pays semble receler un monde merveilleux de couleurs et saveurs, 1001 jours minimum pour tester l’ensemble? miam 🙂

    Petit point de détail, j ‘ai essayé d’activer en vain ton lien Face de Bouquetin type « F*ck It à l’iranienne »…. histoire de liker ton page… Il marche pôaas ! Tu parles d’herbes spéciales lol, elles sont costaudes les poilues! touche pas ce papier tue-mouche pour occidental! 🙂

    J’aime bien aussi les 2 copains des services administratifs*, ils sont bien camouflés, on dirait de parfaits innocents… sont vraiment à la pointe en toute matière ces fremens ! 🙂

    Gros pouce levé à la mode de chez nous pour la salle aux miroirs, son seul défaut? J’plains le paquet de p’tites mains qui doivent les nettoyer souvent, ça doit craindre un max « pour rester poli » ^^’.
    Bref, te voilà à destination et c’est le principal !

    Y a tant à découvrir de cette contrée, Merci du partage. @++ Fifi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *