Jour 16, cordes et cordes…


Carnet de voyage... / lundi, avril 16th, 2018
Vous aimez ? Partagez.

Iran
Un autre jour de pluie sur Téhéran, pluie très forte cette fois, et froide, genre 7°C. J’accompagne Jean-Claude au conservatoire où  Pejman Memarzadeh, un jeune chef français d’origine iranienne donne une master-class avant de diriger jeudi et vendredi l’orchestre symphonique de Téhéran.
Le violoncelle, c’est la voix humaine, et comme la voix humaine, c’est le corps qui le dirige.

Direction maintenant le Musée National de l’Iran. Il pleut toujours, la température baisse encore, et atteint 5°C. Incidemment, on apprend qu’il vient de neiger à Karaj, à 25 km de Téhéran et situé bien plus bas…

Le Musée National retrace l’histoire de l’Iran depuis la préhistoire jusqu’aux dynasties Qajars (XIXème).
Le cylindre de Cirrus, réputé être la première mention d’une charte des droits de l’homme…
La guide d’un groupe de Français (qui vu les circonstances, se déclarent Belges) explique de belle façon la conformation du terrain de jeu de Bâbr-i Siyâh et Fifi pour les prochaines semaines…

Comme vous le savez (ou pas), nos ancêtres (ou pas) les Néandertaliens ont vécu dans ce coin.
Il y a environ 60 000 ans, un groupe de Néandertaliens procède à l’une des premières inhumations humaines, près de Shanidar, en Kurdistan Iranien.
Ho bin dis-donc, il a été procédé à la reconstitution (techniques judiciaires) d’un visage d’époque à l’aide du crane de Shanidar, cela me rappelle quelqu’un… Hassan ?Assez rigolé, la préhistoire c’est sérieux ! Nan mais. Faut sculpter des os pour faire des colliers (bâ oui, les nouilles sont pas encore inventées, mes enfants)…
Outils fragiles, mais cependant beaux. Pourquoi faire laid quand on est pas moche ?

Et là, carrément, on fait du beau sans faire utile, sauf pour les petites cellules grises, ce n’est pas parce que nos crânes sont vides aujourd’hui qu’ils l’étaient à Semnân il y a 82 siècles, hein ?
Sceau de pierre polie, 5 000 ans avant J.-C. (Nân, pas Jean-Claude, ni Jules César…)

Tout ça pour finir sépulturé dans un musée, «l’homme fossile» chanté par Serge Reggiani n’est plus à plaindre…
Et c’est pas fini, après, il faut travailler le bronze de l’âge du même nom…
…sculpter des zébus…
…faire la roue…
…ou chasser le lion sans en faire tout un plat…

jusqu’à consigner les campagnes de Sargon II en pattes de mouche (et non pas en pâtes de coings… Ha bin si, du cunéiforme !) sur une stèle de 6 tonnes. 
Clin d’œil aux gens de la région des trois lapins, ici, c’était les trois lions !Après la conférence de l’envoyé du Louvre, séance photo avec un jeune diplomate iranien, l’ami Jean-Claude et le directeur général du Musée National Iranien, docteur honoris causa de l’Université de Heidelberg.
À la sortie, il pleut toujours, on s’attend à avoir de la neige en remontant sur Tajrish…

Place Ferdawsi, la statue du grand poète, auteur du Livre des Rois, épopée de 60 000 vers retraçant l’histoire de l’Iran, de la création du monde à l’arrivée de l’Islam.
Le reste de la journée, il fait un temps à faire l’ours, boviner sur le canapé ou sortir les cartes… Topographiques, pour peaufiner un itinéraire un peu éloigné des sentiers touristiques.

Bonnes adresses, lieux peu connus, plaines et montagnes… Un air de violoncelle revient me bercer en cette fin de soirée… Il pleut toujours ? Non.

En partenariat avec Paris-Téhéran, magazine trimestriel au cœur des dynamiques franco-iraniennes.

Carnet de voyage complet.

4 réponses à « Jour 16, cordes et cordes… »

  1. Coucou
    Belle statue du poète je lui trouve
    Une ressemblance avec Victor Hugo
    A part ça super la visite du musée
    Mais je pense que j aurais bien aimé
    Être à ta place pour écouter du violoncelle
    Toujours autant d humour
    S il y a de la neige pas très loin
    Ici premier coup de chaleur à plus de 20 degrés
    La nature explose
    Bonne journée
    Biz
    Corinne et Jacky lalloz

  2. J’laisse un commentaire tardif… Mais…waaaaahouuuu merci 🙂

    Belles pièces de musée ! Ca commence à faire une p’tite collection de clichés de qualité sur le sujet, merci de garder ton œil de cueilleur de champignons au milieu des bois, ça fourmille de détails intéressants! Continue la collecte stp, c’est chouette.

    Cya, à bientôt 🙂

Répondre à Corinne et Jacky lalloz Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *